FaceBookTwiterInstagramYoutubeContactLinkedinMyAnnonaLe site bb a conseil
► Contact    Abonnement newsletter

 

 

Femmes du monde je vous aime

Femmes du monde, je vous aime

Le 16/11/2022

Dans Entrepreneuriat féminin

❤️Femmes du monde, je vous aime❤️

Le 69eme congrès mondial des Femmes Chefs d'Entreprises Mondiales - FCEM à Marrakech a été particulièrement riche en rencontres, partages et échanges.
Nous avons découvert et mis à l’honneur des parcours de femmes formidables investies pour un développement durable.
Mesdames, votre énergie entrepreneuriale et votre rayonnement sont des signes d’espoir dans ce monde si incertain.

Merci à l AFEM MAROC (page officielle) et toute l’équipe de Leïla Doukali pour leur accueil.

Croissance, financement et investissement pour les femmes
Saviez-vous que, dans le monde, 34% des entreprises comptent une femme parmi les principaux actionnaires ?
Par contre, 
1 milliard de femmes reste encore en dehors du système financier formel
En 2022, dans le rapport « Les femmes, l’Entreprise et le Droit » on apprend que près de 2,4 milliards de femmes dans le monde ne possèdent pas les mêmes droits économiques que les hommes selon la banque mondiale (article).

« Bien que des progrès aient été réalisés, l'écart entre les revenus attendus des hommes et des femmes au cours de leur vie s'élève à 172 000 milliards de dollars, soit près de deux fois le PIB annuel mondial, souligne Mari Pangestu, directrice générale de la Banque mondiale pour les politiques de développement et les partenariats.

Les gouvernements doivent accélérer le rythme des réformes législatives pour que les femmes puissent réaliser tout leur potentiel et qu’elles bénéficient pleinement et équitablement des fruits d’un développement vert, résilient et inclusif. »

Avec Gaëlle Ferrant de l’OCDE, nous avons parlé d’éducation et de protection financières et d’accès à la ressource des services financiers numériques qui restent encore des vrais obstacles pour les femmes qui cherchent l’autonomisation.

Il faut savoir qu’au Maroc, la CIH BANK  a mis en place du financement et de l’accompagnement dédiés qui rencontrent un fort succès. Effectivement, leurs besoins sont différents. La norme sociale associée à l’éducation familiale engendre une discrimination, des croyances limitantes et une asymétrie de l’information qui pénalisent les femmes dans le monde.
Pour lutter contre cela, il faut un accès au financement facilité ainsi qu’un accompagnement non financier mais également une sensibilisation aux genres des institutions financières. Il s’agit d’un vrai changement d’état d’esprit et de culture.
De plus, la CIH BANK a pu constater un taux de sinistralité plus faible pour les entreprises dirigées par des femmes.

Pour montrer que les choses bougent, j’avais envie de partager avec vous ce tableau qui recense des exemples de réformes dans le monde qui améliorent l’égalité Femmes Hommes (voir ci-contre).

« Créer et développer une entreprise est l’un des moyens les plus efficaces pour les femmes de sortir de la pauvreté et d’améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille et de leur communauté » a déclaré David Malpass, Président du Groupe de la Banque Mondiale.

« L’élimination des réglementations et autres obstacles qui entravent l’accès des femmes aux financements et aux marchés peut donner aux entreprises féminines une chance de prospérer ».

Au Maroc , comme dans certains pays comme le Canada, il est prouvé que la mise en place d’un fond de financement dédié, associé à un accompagnement, permet d’augmenter le nombre de femmes dirigeantes d’entreprise.

Actionner les leviers dans l’entrepreneuriat féminin dans le monde est la garantie que nos économies deviennent plus résilientes !

Et pour cela comme le rappelle Carmen Reinhart, vice-présidente principale et économiste en chef du Groupe de la Banque mondiale.
« Les femmes ne peuvent pas atteindre une égalité au travail si elles ne sont pas sur un pied d'égalité à la maison. Cela signifie qu'il faut uniformiser les règles du jeu et faire en sorte que le fait d'avoir des enfants ne se traduise pas par l'exclusion des femmes d'une pleine participation à l'économie et par des freins à la réalisation de leurs espoirs et de leurs ambitions. »

Finalement toutes les femmes du monde, quelque soit leur origine, leur milieu se retrouvent sur ce sujet de la charge mentale. 

Au travail !