FaceBookTwiterInstagramYoutubeContactLinkedinMyAnnonaLe site bb a conseil
► Contact    Abonnement newsletter

 

 

De nouvelles strategies de financement innovantes au service des entrepreneur e s 1

Les nouveaux moyens pour lever des fonds

De nouvelles stratégies de financement innovantes au service des entrepreneur.e.s

Vendredi 20 février 2020, j’ai eu la chance de participer à une journée d'étude organisée par CREATE, équipe thématique Ecosystème Entrepreneurial du Centre de Recherche IAE Lyon Magellan.

 

Au programme de cet événement intitulé « Financement des trajectoires entrepreneuriales : regards croisés » : échanger sur les différentes façons de lever des fonds, de trouver des financements qu’ils soient issus du crowdfunding, de la blockchain (ICO), de réseaux de Business Angels ou encore de nouvelles formes de financement des reprises d'entreprises (search fund).  

Le crowdfunding
Ayant toujours évolué dans le milieu financier- la banque et l’assurance - comme salariée pendant 15 ans puis comme indépendante depuis 2009, je me suis passionnée il y a 5 ans pour le crowdfunding, étant convaincue qu’il permet de donner du sens à son argent (ses dons ou contributions).
Il permet à chacun.e de s'impliquer à son échelle dans des projets sociétaux ou environnementaux, car l’entraide et le développement durable me semblent primordiaux dans la construction d’un monde futur souhaitable.
Cette philosophie m’a menée à créer MyAnnona, une plateforme qui permettait de booster les projets entrepreneuriaux féminins grâce aux apports de donateurs, en échange d’une contrepartie (ou non).
MyAnnona a cependant changé de cap en 2018 pour devenir une plateforme de conseils en financement pour les femmes entrepreneures.
J’y reviendrai plus bas.

Les ICOs
Il existe un autre mode de financement récent régulé par la loi Pacte : les ICOs auxquels l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) vient de délivrer son premier visa afin d’apporter sa garantie.
Les ICOs sont une levée de fonds qui fonctionne via l’émission de tokens échangeables contre des cryptomonnaies, durant la phase de démarrage d’un projet entrepreneurial.
► 
Le principe : l’entreprise vend les tokens à des investisseurs soutenant le projet, en échange d’une valeur en cryptomonnaie (par exemple, le bitcoin). Les tokens seront ensuite vendables et achetables sur le marché, à un taux qui dépend de l’offre et de la demande. Ils ne représentent pas toujours des parts de l’entreprise. Il peut s’agir d’actifs financiers différents.  https://blockchainfrance.net/2018/05/22/comprendre-la-tokenisation/

C’est la continuité d’un type de « equity crowdfunding » mais à spectre plus large

Un grand avantage des ICOs
► Pour celui qui investit dans un projet qu’il juge prometteur est de pouvoir acquérir un capital à faible coût.
► Pour l’entreprise, c’est à la fois une façon de communiquer efficacement sur son lancement et ses ambitions, de fédérer autour de son projet et surtout, de lever, souvent très rapidement des fonds qui peuvent être très importants !

Attention cependant : les ICOs ne sont toutefois pas à prendre à la légère. Certains d’entre eux sont des arnaques ; l’investisseur soit donc bien se renseigner avant de s’engager dans une telle opération.

Les témoignages
Après cette présentation des ICOs par le professeur Jean Fabrice LEBRATY, la parole a été donnée à Vincent LANGARD, CTO de BCDiploma qui a témoigné sur son opération de levée de fonds en ICO réussie dont son entreprise a bénéficié lors de son lancement.
Elle lui a permis d’amorcer le développement et la commercialisation d’une solution IT qui certifie les documents académiques (et permet donc de lutter contre la fraude dans l’enseignement supérieur).
Les investisseurs ont ensuite pu se servir de leurs tokens pour accéder à un droit d’usage de leur service.
D’après l’expérience de Vincent LANGARD, il est plus simple de trouver des financeurs dans le cadre d’un projet commercialisable. Il met cependant en garde les dirigeants d’entreprises. En effet, lever de l’argent via la blockchain peut présenter des limites au sein de la gestion d’entreprise, car il est évidemment très compliqué de payer les salaires des employés en cryptomonnaie.
l a donc organisé une deuxième levée de fonds plus classique pour financer ses ressources humaines.

A nouveaux modes de financements, nouveaux modes de fonctionnement
La messagerie chiffrée Telegram, qui a, elle aussi, profité d’une ICO fructueuse (plus de 850 millions de dollars levés !), rencontre un franc succès auprès de tous ceux qui veulent assurer l’anonymat et le cryptage des informations qu’ils transfèrent.
Elle donne la possibilité d’envoyer un message qui ne passe par aucun serveur et qui disparaît définitivement du smartphone de l’expéditeur et du destinataire peu de temps après l’envoi. Les chaines Télégram sont donc très utilisées dans le cadre des entreprises qui fonctionnent sur des logiques de blockchain.

Les réseaux
Une autre façon bien connue de lever des fonds : avoir recours à un ou plusieurs Business Angels.
Jordan RIVIERI est chargé d’affaires pour la plateforme de crowdfunding Incit’financement, dirigée par Sandrine Pernette.
Elle repose sur un actionnariat privé-public en Auvergne Rhône-Alpes, composé d’associations de Business Angels, de sept banques mutualistes, de quatre fonds d'investissement et de l'Urscop, en partenariat avec Bpifrance.
Jordan RIVIERI rappelle qu’autrefois, tout était plus fermé et qu’un entrepreneur devait aller lui-même à la rencontre des réseaux de Business Angels. Incit’financement a vu le jour pour favoriser le circuit court de financement, en mettant en relation des entreprises régionales en recherche de fonds propres pour accélérer leur développement, et des citoyens souhaitant accéder à des opportunités d’investissement qualifiées par des experts.

L’intérêt de cette journée ?
J’ai trouvé cette table ronde sur le financement des trajectoires entrepreneuriales intéressante, avec les témoignages de différents acteurs illustrant bien les possibilités qui s’offrent aux entrepreneurs et aux investisseurs.
Lever des fonds semble être une chose facile, mais sans surprise, il n’est est rien. Le temps est parfois très long pour conclure une levée de fonds ou obtenir des prêts bancaires, … Un vrai parcours du combattant !
Et pour les femmes, c’est encore plus compliqué ! Dans le cadre de la dernière table ronde de la journée, ce sujet a été abordé.

Justement, les femmes ?
4 femmes épatantes Marie-Christine Chalus Ghislaine Torres Veronique Bedel Manon P. Desmarais Anges Québec FBA-FEMMES BUSINESS ANGELS   nous ont fait part de leurs expériences et leurs études sur le rôle croissant et bénéfique des femmes en finance entrepreneuriale.
 

Je reviens ici pour citer l’une des raisons pour lesquelles MyAnnona est passée d’une plateforme de crowdfunding dédiée à l’entrepreneuriat féminin à une activité de conseils en financement pour les femmes entrepreneuses.
J’ai découvert, en effet, que la plupart des projets des femmes qui me contactaient pour lancer une campagne de crowdfunding étaient trop « faibles » dans la construction du plan financier.
Evidemment, ce n’était pas dû au sexe des porteuses de projets, mais simplement à un manque d’informations, de confiance et d’ambition qui fragilisait leur projet entrepreneurial. J’ai constaté un vrai besoin d’accompagnement dans leur activité pour leur permettre d'aller jusqu'au bout de leurs ambitions.
En attendant que les mentalités changent, ces femmes doivent être en capacité de monter un projet très solide, qu’elles pourront ensuite mieux « vendre » pour arriver à lever des fonds auprès, par exemple, de réseaux de Business Angels.
Une fois leur entreprise solidement lancée, elles pourront à leur tour influencer le milieu de la finance entrepreneuriale pour la rendre plus paritaire.

Telle est donc la vocation des services que je propose sur ma plateforme https://www.myannona.com/ !

Beryl BES

 

Marie-Christine Chalus Ghislaine Torres Veronique Bedel Manon P. Desmarais Anges Québec FBA-FEMMES BUSINESS ANGELS

accueil