Contact      La plateforme de crowdfunding myannona     Le site bb a conseil   

Les Fin Tech, c'est quoi au juste ?

Fin tech c est quoi 1

Pour Beryl Bès "Les FinTech, c’est simple et c’est l'avenir"

Malou Schimberg et Margot Pedini ont posé la question à Beryl Bès, fondatrice de la plateforme de crowdfunding MyAnnona et du cabinet BB-A conseil.

L’utilisation des Fin Tech connaît une progression notoire.
Pourtant une récente étude publiée par Deloitte relate que 83% des français ne savent pas ce que recouvre ce terme.
Un constat qui nous a alarmés et nous a incités à rédiger cet article afin de clarifier ce terme et pourquoi pas susciter des vocations. 
L’expression FinTech combine les termes « finance » et « technologie » : elle désigne le fait d’utiliser les nouvelles technologies pour repenser les services financiers et bancaires.  Elle se répartit en différentes familles (cf. visuel ci-contre).

Les services de paiement/ Les monnaies
Les néobanques
Le financement, dont la finance participative
L’analyse des données et des risques
Les AssurTech, nouveaux services dans le domaine de l’assurance.

En réalité, vous utilisez les FinTechs tous les jours sans le savoir, par exemple, quand vous payez vos achats sur internet en toute sécurité avec Paypal ou quand vous organisez une cagnotte sur Leetchi pour un anniversaire.
Les FinTechs vont également constituer un enjeu majeur dans l’évolution de l’accès bancaire notamment dans les pays en développement grâce à l’utilisation des téléphones portables.
Une étude menée par Citibank démontre qu’entre 30 et 50 % des métiers de la banque sont amenés à disparaître dans les 10 prochaines années.
Cette transformation des métiers va obliger les établissements financiers à devenir agiles, à intégrer la culture de l'entreprenariat et de l’innovation sous peine de ne pouvoir faire face à cette révolution technologique.

 

Pour plus de précision, nous avons demandé l’avis de la fondatrice de MyAnnona, experte en crowdfunding et stratégie financière, Beryl Bès :

En quoi MyAnnona est-elle une FinTech ?
MyAnnona est une plateforme de crowdfunding ou financement participatif, qui est une des catégories des FinTech.
MyAnnona permet la mise en relation des entrepreneures et leur projet avec des internautes pour en réaliser le financement. Les contributeurs qui soutiennent financièrement des projets reçoivent une contrepartie en nature (précommande) ou en argent (prêt).

Quels en sont les principaux avantages ?
Les FinTech mettent la nouvelle technologie au service de la finance pour simplifier, améliorer  les usages quotidiens. On va se concentrer sur ce que recherche le client, le comprendre et proposer une offre qui répond à ses besoins.

Quels sont les enjeux pour les établissements financiers actuels ?
Le risque majeur est de ne pas s’adapter assez vite à ces changements de paradigmes.
Pour exemple, ayant pris conscience de cet enjeu,  la BNP annonce des investissements de 3 milliards d’€ entre 2017 et 2020 pour sa transformation digitale.
Elle prévoit également la fermeture de 200 agences soit 10% de réduction de son réseau. En croissance externe, elle vient de racheter COMPTE NICKEL.
Ce rachat est emblématique du rapport entre les établissements financiers et les startups de la FinTech.
Pour autant, les enjeux de la FinTech se jouent à l'échelle mondiale. Les Gafa, la Chine avec par exemple Lufax, alipay, WeChat, bénéficient d’un marché considérable et acculturé, qui a l’habitude de payer sur Internet, qui est équipé de téléphones portables.
Cela lui permet d'obtenir un retour sur investissement plus rapide et donc un fort développement.
La Chine a investi plus 10 milliards de $ en 2016 contre seulement 2,4 milliards pour les Etats-Unis et l'Europe et elle ne va pas se cantonner  à son marché domestique….

D’après vous, de quelles manières les FinTech vont-elles révolutionner le monde de la finance ?
La révolution technologique a un impact indéniable sur la finance comme sur tous les autres secteurs d'activités.
La plateformisation, la désintermédiation permettent de nous simplifier la vie. Nous pouvons fédérer notre communauté pour qu'elle contribue à nos projets, créer un pot commun ou payer en toute sécurité à l’étranger.
Beaucoup de métiers vont être détruits par l’intelligence artificielle, celle-ci en créant par ailleurs de nouveaux, centrés sur le consommateur.
Des Robo-Advisors (robots conseillés) vont permettre des investissements automatisés, des plateformes, comme www.lesmeilleursfonds.com qui proposent aux utilisateurs de construire et gérer leurs portefeuilles avec des tarifs extrêmement attractifs.
Désormais, pour souscrire à une assurance, ouvrir un compte, on va sur internet, on compare les offres sur des comparateurs de prix et on peut tout faire de chez soi, plus besoin de se déplacer à l’agence du coin !
Cela modifie le passage à l’acte mais cela ne remet pas en cause le besoin d’être bien accompagné et conseillé dans ses choix pour qu’ils soient en corrélation avec ce que l'on recherche.
Notre génération a tout intérêt à s’adapter à ce changement, en renforçant notamment la relation de confiance créée avec le client.

Pour finir, on entend souvent parler du terme de Blockchain, pouvez-vous nous expliquer son lien avec les FinTech ?
La Blockchain est une technologie qui permet de stocker et de transmettre  de l’information de manière sécurisée sans faire appel à une autorité centrale grâce à une validation entre pairs.
Cette information peut être transmise à tous, à quelques personnes ou à une seule sous forme d’une clé.
L'exemple le plus connu est le bitcoin, une crypto-monnaie qui s’est développée grâce à cette technologie. La création de monnaie est réalisée par des personnes nommées des "mineurs", dotées de puissantes machines qui valident des nœuds sécurisant l’information transmise.
L’émission de Bitcoins est limitée à 21 millions d’unités. Ce plafonnement rappelle le  fonctionnement d’un système monétaire basé sur l’étalon or.  Elle a été récemment reconnue comme monnaie au Japon et en Russie.
Elle permet des échanges mondiaux sans intermédiaire mais aussi à l'échelle locale en permettant la création de monnaie de proximité.
Il existe beaucoup d’autres domaines pour lesquels cette technologie Blockchain peut et pourra se révéler utile : des investissements en actions en obligations, du stockage de contrats interactifs  qu’on appelle smart contracts qui peuvent être exécutés sans intervention humaine.
L’assurance, le droit, la comptabilité, l’investissement sont des secteurs d’activités qui commencent à être impactés par cette immense base de données sécurisée, mondiale et  intelligente !
Comme dans beaucoup de secteurs d’activités, nous  constatons que nous sommes encore au tout début de l’impact réel des nouvelles technologies sur le monde de la finance et de l’assurance.

J’ai  hâte de découvrir cette révolution  et d'en être actrice bien sûr !!!!!

entrepreneuriat MyAnnona beryl bes Fin Tech finance technologie monnaie paiement accueil